Impressions du congrès de la SETGyC de Mallorca

Sébastien RIQUIER, INSERM U1183
un de nos boursiers est revenu du congrès de Mallorca avec les impressions suivantes...


Je vais décrire dans ce résumé la prise de parole du Dr Francisco Sanchez ayant pour titre “Exosomes and mitochondria during intercellular communication through immune synaptic contact”.
Les exosomes sont une catégorie de vésicules produites par certaines cellules. Ce sont des capsules constituées d’une double couche phospholipidique et contenant une large variété de protéines et ARNs. Elles sont en général sécrétées dans le milieu extracellulaire et constituent un élément central de la communication intercellulaire. Cependant, leur contenu est encore peu connu et la moindre donnée sur les molécules présentes et leurs mécanismes d’action sont très précieux.  J’ai observé que cette prise de parole a eu un succès particulier et a suscité des questions intéressantes qui montrent certain intérêts et limites typiques du domaine.
 
Le phénomène dans lequel le transfert d’exosomes est étudié est la jonction synaptique entre les cellules présentatrices d’antigènes (APC) et les lymphocytes T. Cette structure permet une transmission directe de différents signaux entre ces deux types cellulaires.
Le transfert d’exosomes a tout d’abord été démontré par marquage d’une protéine transmembranaire CD63, marqueur d’exosomes, couplée à la GFP. Les APC acquièrent les exosomes issus des lymphocytes de manière unidirectionnelle et dépendante de la formation du complexe synaptique immun (système HLA-II dépendant).
 
En mettant en place un modèle in vitro de déclenchement de la formation de la synapse immune dépendante de la présence d’ovalbumine entre lymphocytes B (APC) et T, le Dr Sanchez a mis en avant le fait  que des miRNA étaient contenus dans les exosomes et que leur transfert était bien responsable de l’activation des lymphocytes B.
Dans la deuxième partie de sa présentation un fait très intéressant est avancé : les exosomes contiendraient des constituants de la mitochondrie. Une analyse protéomique (Western entre autres) montre que des marqueurs mitochondriaux sont présents dans les fractions d’exosomes. Un séquençage ADN a de plus montré que l’entièreté du génome mitochondrial était représenté au sein du contenu des exosomes. Ce mtDNA est lui aussi transféré des lymphocytes T4 aux APC (cellules dendritiques). La dernière question reste la fonction de cet ADN mitochondrial dans le mécanisme d’activation des APC.
Les questions ont d’abord concerné le système de transfert de l’ADN mitochondrial et l’adaptation du signal dans les exosomes en fonction des conditions, mais j’ai noté deux questions en particulier qui me semblent informatives :
 
- La première était de savoir si il y avait des différences entre les exosomes sécrétés dans l’environnement et ceux qui traversent directement la synapse immune. Pour le Dr Sanchez il s’agirait de la même chose (des mêmes vésicules).
- La deuxième demandait si les mécanismes mis en avant seraient possibles mais dans d’autres types de cellules.
Ces questions soulignent un fait sur le domaine des exosomes, car elles prennent ici une dimension assez rhétorique :nous possédons encore bien trop peu de données sur leur contenu et leur fonction, et que beaucoup reste à explorer pour savoir si les mécanismes relatifs aux exosomes sont commun ou très différents entre les types cellulaires.

Vous trouverez quelques photos du congrès sur la page Flickr de la Société Espagnole.