Pierre CordelierMot du Président

Depuis 2001, la mission de la SFTCG est de représenter les intérêts des acteurs concernés par le développement de nouvelles thérapies cellulaires et géniques, de la recherche fondamentale aux applications cliniques. Ainsi, notre société a pour mission la promotion du progrès thérapeutique dans le domaine des biothérapies, de la médecine régénérative et du transfert de gène pour les maladies de tous types, qu’elles soient génétiques ou acquises. Les objectifs de notre société sont donc de faciliter la diffusion de l’information scientifique, de favoriser les discussions et les échanges et de jouer un rôle d’interface entre les différents acteurs du domaine (scientifiques, cliniciens, autorités gouvernementales, agences réglementaires, associations de patients, sociétés pharmaceutiques et de biotechnologie, public, presse…).

Ces dernières années, des avancées majeures dans les approches de thérapies géniques et cellulaires ont permis des progrès remarquables dans le traitement de certaines maladies héréditaires de la rétine, l'hémophilie, des maladies hématologiques ou de stockage, ainsi que dans certains types de cancer. Il est désormais évident que corriger à long terme l’expression d’un gène ou la fonction d’une protéine grâce à la thérapie génique en vue d’une application clinique est à portée de main. Notre champ d’activité s’élargit désormais à un meilleur suivi des patients bénéficiant de cette médecine moléculaire « à la carte » et d’une excellente compréhension des mécanismes moléculaires associés, permettant ainsi un aperçu sans précédent des processus physiopathologiques complexes, tels que la biologie des cellules souches, la mise en place des réponses immunitaires, ou la croissance d’une tumeur. Ces avancées majeures sont possibles grâce au travail minutieux des scientifiques, dont l’objectif est par exemple de proposer des vecteurs thérapeutiques toujours plus performants dans lesquels l’expression des transgènes est finement régulée, permettant une administration ciblée et une moindre toxicité ; ces considérations sont essentielles aux approches d’immunothérapie cellulaire antitumorale, ou pour améliorer la prise de greffe des cellules transplantées et ainsi la régénération des tissus.

Le rôle de notre société est de continuer à favoriser l’essor de programmes ambitieux et d’ainsi améliorer l’efficacité de la recherche en thérapie cellulaire et génique ; pour cela, il est de notre devoir de mieux promouvoir les collaborations, ainsi que le partage des connaissances et des ressources. Plus particulièrement, il me parait essentiel que notre société s’ouvre aux chercheurs plus « fondamentalistes », notamment dans le domaine de la régulation de l’expression génique et de l’épigénétique. A ce sujet, nous organiserons très prochainement à Paris une journée thématique afin de tirer le meilleur de ces deux mondes. Toujours en 2015, nous proposerons une journée d’information pour sensibiliser la communauté scientifique et le public aux aspects éthiques et sociétaux de la thérapie cellulaire et génique en France, et ainsi jouer notre rôle d’intermédiaire informé et responsable.

Nous devons continuer à fédérer la communauté scientifique et médicale pour faciliter la mise en œuvre des essais cliniques. Pour cela, il est essentiel de favoriser les interactions non seulement entre les chercheurs et les cliniciens en charge des patients, mais aussi d’impliquer les centres de productions de vecteurs cellulaires et géniques indispensables à la fabrication d’outils de grade clinique, les agences réglementaires responsables de l’évaluation éthique des applications et les organismes de financement. Je rejoins également mon prédécesseur, que je permets de remercier pour son travail remarquable à la tête de notre société, sur la nécessité de développer la formation des étudiants, et de faciliter les échanges et les rapprochements avec les autres sociétés impliquées dans le domaine des biothérapies au niveau national et international. Nous continuerons à proposer des bourses aux étudiants afin qu’ils participent à de réunions conjointes, nous mettrons en place de nouveaux moyens de mise en commun de moyens de formation et d’échanges pour ces mêmes étudiants, afin qu’ils engrangent l’expérience et les connaissances nécessaires pour devenir les acteurs essentiels des développements futurs de nos thématiques de recherche, et ainsi accélérer les progrès scientifiques et thérapeutiques.

Ce projet ambitieux sera rendu possible grâce à la participation de tous les membres de la société. Le bureau et sa présidence auront pour rôle de favoriser les échanges avec des scientifiques d'autres domaines, les intervenants de l'industrie, des organisations de patients, les éditeurs de journaux et les organismes de réglementation. Enfin, je voudrais inviter tous les chercheurs en science fondamentale et médecine translationnelle, nos collègues cliniciens et représentants de l'industrie, des organismes de réglementation et de financement, et les organisations de patients ayant un intérêt dans le développement et les applications de transfert de gènes et de thérapie cellulaire à nous rejoindre. Devenez membre actifs de notre communauté, participez à nos congrès et contribuez ainsi aux progrès de la thérapie génique et cellulaire afin de proposer de nouvelles alternatives thérapeutiques aux patients atteints de maladies sévères génétiques ou acquises.


Pierre Cordelier
Président SFTCG